Respect du Cheval


Dans le milieu des courses et notmment celui du trotteur, il est coutumier de voir le cheval subir l'humeur de son entraîneur et ainsi devenir son souffre douleur. Combien d'entraîneurs maltraitent leurs chevaux parce qu'ils n'ont rien gagné. A côté de ça combien de ces derniers chouchoutent le cheval ,qui lui, gagne et est devenu une star aux yeux des turfistes.

Je voudrais m'insurger contre ce comportement qui fait ressortir la bêtise humaine. Ce n'est pas de l'ignorance de leur part, non! Ils savent ce qu'ils font car lorsqu'un homme maltraite un cheval il est de nature cruel, méchant et cela se ressent aussi dans son comportement social. En général dans ce milieu si un entraîneur maltraite son cheval il fait ressortir son incapacité à s'en occuper et à en faire ce que l'on nomme un crack! Le cheval est très sensible et de par ce fait sensible aussi au ton de la voix . Si l'entraîneur, qui la plupart du temps à des problèmes familiaux et financiers, entre dans le cheval du box, ce dernier ressentira de suite les problèmes de ce dernier , qui ne le démentira pas en le houspillant pour un oui pour un non. La psychologie du cheval est très compliquée (comme celle des humains d'ailleurs) et malheureusement un entraîneur de trotteurs n'aura jamais l'intelligence de le comprendre et ainsi de s'adapter au cheval.

La règle pour entraîner un cheval à la compétition n'est pas régulière, cela serait trop facile, à l'entraîneur de comprendre que Nestor (par exemple) ne pourra jamais courrir de la même façon que Bébert. Mais pour leur faire comprendre cela il faudrait changer leur mentalité et à leur imposer des règles.

La SECF , Société d'exploitation du cheval français, dans son code des courses devrait IMPERATIVEMENT ajouter un paragraphe sur le respect du cheval. Or dans ce fameux code pas un seul mot sur la vie du cheval et son bien être.

Il est vrai que cette association régie par la loi de 1901, donc a but non lucratif, a pour seule ambition faire de l'argent!!!!!!!

La SECF ne pense qu'à caresser dans le sens du poil le parieur, les gros propriétaires (pas les petits qui eux n'ont qu'un cheval ou une jambe) le gros propriétaire pour la SECF est plus respectable car il investie des sommes phénoménal dans un cheval (sans savoir ce qu'il fera mais peut être est-ce le but de la manoeuvre ...) , et elle se met à plat ventre devant de très grands entraîneurs qui ont le monopole de la profession et se préoccupe de leur sort afin qu'il n'y eu pas trop de petits qui viennent manger chez les grands!

Pourtant tout se déballage d'argent qui en profitera? Le cheval ???? Et bien non ! Je pensais que la SECF qui organise des journées pour attirer encore plus de monde aux courses (afin que les parieurs perdent leur argent) n'organise jamais une réunion ou une course au profit d'associations bénévoles s'occupant du bien être et de la retraite des chevaux.

La SECF est pourtant parfaitement au courant des mauvais traitements que font subir certains entraîneurs véreux à leurs chevaux, qui sont des raclées à répétition jusqu'aux coups de triques. Des nerfs seraient “sectionnés”, “retirés”, pour pouvoir courir sans fers et ne pas sentir la douleur. - du venin de serpent serait injecté dans les jambes des chevaux pour la même raison qu’évoquée ci-dessus. Cela paraît quelque peu incroyable mais vous savez certainement qu’aux Etats-Unis une procédure est en cours parce que des fioles de venin ont été retrouvées dans l’établissement d’un entraîneur - Français. Des chevaux seraient attachés pendant plusieurs jours à des poteaux avec parfois un seau d’eau en vue, mais hors d’atteinte - “pour leur assouplir le caractère”. - je passe sur la malnutrition tellement il y a à dire!!

Ces tortionnaires cruels incriminés ont certainement un vécu psychologique lourd mais cela n'explique pas qu’ils s’en prennent aussi violemment à plus faible qu’eux. J’ai bien compris que les courses n’étaient pas faites pour les enfants de choeur mais plutôt régies par la loi du trotte ou crève. La SECF est donc la principale responsable de ces comportement honteux pour l'humain en n'intégrant aucun article de code sur le respect du cheval.

A ce titre, les propriétaires qui confient des chevaux à ces entraîneurs véreux et se satisfont d’encaisser l’argent ainsi salement gagné partagent aussi, comme les vétérinaires qui apportent leurs concours, une responsabilité importante dans certaines des pratiques évoquées.

Lorsqu'un propriétaire va voir son cheval il lui ai aisé de voir du premier coup d'oeil si son cheval est maltraité, en effet lorsqu'un cheval à peur à l'approche de l'homme il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour comprendre ce qu'il a vécu.

Il en est de même pour les vétérinaires qui viennent soigner un cheval portant des coups sur tout le corps.Sont ils incompétents et ignorants à ce point??

Messieurs les responsables de la SECF, ayez le courage de faire cesser ce genre de pratique en incluant dans votre code des sanctions contre les entraîneurs convaincu de mauvais traitements. Que ces sanctions soient lourdes et dissuasives. Cela amènera certainement une image positive de cette profession.En effet lorsque le public sur les champs de course sont témoins malgré eux de ce genre de maltraitance, il n'a pas envie, et cela est compréhensible, de revenir.

N'oubliez pas vous travaillez, vous vivez grâce au cheval!!!!!!! Vous et tous les acteurs de cette profession ont une retraite grâce à lui!!!!

Aussi si vraiment vous aimez le cheval, pensez à sa retraite en faisant une course dans chaque réunion dont les gains iraient aux associations de défense de l'équidé.

Lui aussi à droit à la retraite!!!!

Messieurs les représentants de la SECF qui dirigeaient cette asociation soit disant a but non lucratif puisque régie par la loi de 1901, ne vous cachaient pas derrière votre réglement en rétorquant, lorsque l'on vous apostrophe sur la maltraitance du cheval, "ceci n'est pas notre affaire des associations existent pour ça! ". En réagissant ainsi vous vous comportez comme les derniers des derniers car votre premier rôle doit être la protection du cheval cependant vous profitez de celui-ci jusqu'à sa mort. Dans votre milieu un cheval qui ne rapportent pas doit aller à l'abattoir et bien je dis qu'un humain qui a ce comportement doit aller en premier à l'abattoir car il est indigne d'être de la race humaine !!!!!!

 

Il y a aussi les personnes qui se disent proches du cheval et qui font partie d'association pour venir en aide aux équidés afin de lui éviter la boucherie. Si leurs intentions sont louables certaines personnes profites de la détresse de propriétaires pour les juger voir les mettre plus bas que terre , au lieu de venir en aide à ces personnes afin qu'elles puissent garder leur cheval ou même faire le maximun pour sauver le cheval. Ces personnes passent leur temps à déverser leur venin sur ces malheureuses personnes . Belle mentalité aussi car c'est le cheval qui subit les conséquences de ces personnes qui se disent protectrice de l'animal mais en vérité elles se nourissent de ce système. Honte à elles!!!!

 

 

 

 

 

Accueil