Les Tendons


Les tendons et les ligaments relient les os entre eux, ainsi que les muscles au squelette. Ils constituent aussi, hélas, le point faible, le "tendon d'Achille" des équidés.
Un tendon est une structure fibreuse qui relie un muscle à un os. C'est, en fait, une espèce de corde assez peu élastique qui transmet les contractions du muscle à une articulation . Du fait de son manque de souplesse et de sa mauvaise vascularisation, le tendon est le maillon faible du système mécanique du cheval.

Les tendons jouent chez le cheval un rôle très important, car celui-ci marche sur la pointe de son doigt unique. Rappelez-vous que le genou du cheval correspond à notre poignet. En dessous de cette articulation, il n'y a plus aucun muscle. Seuls les tendons répercutent l'action des muscles de l'avant-bras sur les trois phalanges du pied. Le canon du cheval n'a aucun muscle, il n'est composé que de tendons.
Les tendons les plus importants à connaître sont

- le perforant :Le perforant est situé un peu plus en arrière, entre le perforé et l'os. Il passe en arrière du boulet et actionne la troisième phalange, dans le sabot on l'appelle aussi le fléchisseur profond, qui reçoit , sous le genou, le renfort de la bride carpienne puis traverse le tendon superficiel au niveau de l'anneau du perforé, passe en arrière du boulet dans la gaine des grands sésamoïdes grâce à la bourse du naviculaire et s'attache sur la troisième phalange qu'il mobilise grâce à son insertion plantaire.

- le perforé : Le perforé est celui que l'on sent à la surface, vers l'arrière du tendon. Il sert à fléchir les deux premières phalanges. On l'appelle aussi fléchisseur superficiel , il vient s'attacher sur les deux premières phalanges et les mobilise.

- les deux extenseurs et les phalanges (antérieur et latéral), qui se rejoignent en bas du canon et assurent l'antagonisme fonctionnel (flexion et l'extension) de l'extrémité du membre.

 

les Ligaments :

Les ligaments sont des structures fibreuses qui relient un os à un autre os. Ils sont encore moins élastiques que les tendons.
Les ligaments limitent le mouvement dans certaines directions. Le genou du cheval ne bouge, par exemple, que dans un sens. Il ne peut ni tourner sur lui-même, ni décrire des mouvements angulaires sur les côtés. Son extension est limitée vers l'avant. Il ne peut que fléchir vers l'arrière. Ce mouvement unique est le seul qu'autorise la forme des os; les ligaments ajoutent leur action en interdisant tout autre mouvement.
Les ligaments confèrent en outre sa solidité à l'articulation. Ce sont eux qui maintiennent l'une contre l'autre les deux extrémités des os qui forment l'articulation. Lorsque les ligaments sont distendus ou rompus, il se produit une luxation, c'est-à-dire une dislocation de l'articulation.
Un des ligaments les plus intéressants à connaître, parce que parmi les plus fragiles, est le ligament suspenseur du boulet .

Il relie le carpe (l'os du canon) au boulet. Cette structure, qui est en fait le vestige d'un ancien muscle, est beaucoup plus élastique qu'un ligament classique. Elle fait partie du stay apparatus. Son rôle consiste à suspendre le boulet, comme son nom l'indique, et à éviter que cette articulation ne se retourne vers l'avant. les articulations sont renforcées par des éléments de soutien composées de fibres serrées et résistantes, que sont les ligaments. Par exemple, le ligament suspenseur du boulet qui assure une liaison ferme entre le carpe et le boulet. Ce n'est pas un tendon mais un muscle atrophié et sans fibre musculaire.L'atteinte la plus fréquente de ligaments est sans doute l'entorse du boulet.

 

 

Accueil